Juin 2017 : RESIDENCE ARTISTIQUE avec Claire BARBIER, plasticienne autour du souffle « ANIMA ».

Projet porté par les professeurs d’arts-plastiques en partenariat avec les chemins de la culture du Conseil départemental

Cette année encore  et dans le cadre des cours d’Arts Plastiques,  j’ai eu le plaisir de proposer,  aux élèves VOLONTAIRES de 5ème , un atelier « Découvertes des techniques du cinéma d’animation » (projet réalisable grâce à l’allocation de l’ODAC, « les Chemins de la Culture », de l’AKEDUC « Accompagnement éducatif de l’enseignement catholique » ainsi que d’« Anima-j »).

Cet atelier est encadré par deux intervenants professionnels des « Ateliers de cinéma d’Animation d’Annecy (AAA) » , structure collaborant étroitement avec le Festival International du Film d’Animation d’Annecy.

Les élèves découvriront et exploreront d’une manière concrète, différentes techniques du cinéma ‘image par image’ (Travail  sous caméra, dessins sur tables lumineuses, papiers animés, pixilation, sable, marionnettes, etc.), cela en réalisant de petits films d’animation.

L’atelier est GRATUIT et sera suivi fin Juin (dates non encore communiquées) d’une projection aux Allobroges, d’une sélection de films d’animations primés lors du « Festival International du Film d’Animation d’Annecy » de l’année (Sélection réfléchie par un jury d’enseignants).

Dates de l’atelier : Il s’est déroulé sur 2 journées, en parallèle aux cours habituels :

  • Vendredi 31 mars 2017
  • Jeudi 06 avril 2017

J’ai déjà organisé cet atelier et ce moment fort (alliant culture, analyse d’image et pratique artistique), est une expérience enrichissante – épanouissante – qui s’intègre parfaitement dans la scolarité de l’élève.

Mme  D. Mugnier, professeure d’Arts Plastiques

INSTALLATION « in situ » Dans le jardin du lycée général « ESSAIMAGE »

Participation de l’ensemble des 6èmes et intervention d’une artiste plasticienne Céline Dodelin. A travers ses ateliers « participatifs », celle-ci interroge le vivant et la nature sauvage dans notre monde urbain.

DEPUIS 2013, elle s’inspire des constructions naturelles réalisées par les abeilles et réalise avec divers publics des SCULPTURE- HABITATS pour elles. AINSI ces petites  FORMES ORGANIQUES deviennent ABRI pour insectes en recherche de REFUGE en ville mais n’en perdent pas moins leur valeur de CREATION artistique ;

Leurs couleurs vives, camaieu de rouge est un SIGNAL visuel dans l’espace et à la fois sa signature artistique.

Notre installation se compose de 60 pièces en céramique, évoquant l’accumulation des cocons de bourdons pour certaines. Chaque sculpture est percée pour accueillir des pontes d’abeilles sauvages.

Ses premières sculptures ont été installées dans l’environnement de Villard de Lans, Grenoble, Lumbin  et St Etienne.
Elle échange ainsi avec ARTHROPOLOGIA , association naturaliste qui agit au quotidien pour le changement des pratiques et comportements en menant des actions concrètes en faveur des insectes (auxiliaires, pollinisateurs, décomposeurs, …) et de leurs relations avec les plantes.

Elle travaille selon un protocole scientifique en lien avec cette association : collectant après quelques mois les photographies de ces premiers essaimages.

Pour les curieux : www.arthropologia.org

Ce vendredi 07 avril a eu lieu la représentation théâtrale des 6ème A « la folle aventure de Mia et Morgan », en savoir plus

Cette pièce est une adaptation contemporaine de la « Petite sirène» d’Andersen. Le thème principal est la «métamorphose» de l’adolescence. Saynette écrite en cours de Français avec toute la classe.
Un groupe «acteur» présente leur travail.
Un deuxième groupe «décor» a réalisé les statues du «Jardin des chimères» où se déroule l’action.

Découverte du PATRIMOINE architectural et artistique de la vallée de l’Arve :

Notre Dame de toute Grâce à Passy

Le jeudi 30 mars 2017 –  6A et 5A

Les élèves visitent avec leurs professeurs d’arts-plastiques  une église qui va devenir l’édifice-clé du renouveau de l’art sacré au XXe siècle : 1ère alliance connue de l’art Moderne et d’une architecture sacrée.

Entre 1926 et 1937, une importante station sanatoriale s’installe sur les hauts plateaux de Passy, aux hameaux d’Assy. Le Chanoine Jean Devémy est chargé d’y bâtir cette église dont l’architecture, confiée à Maurice Novarina, s’inspire des solides chalets savoyards.

Le chanoine « parie pour le génie » et invite, pour la décoration, les plus grands artistes modernes sans tenir compte de leurs croyances religieuses ni de leur idéologie politique. Voilà ce qu’on appelle « LA LECON D’ASSY ». C’est ainsi que Fernand Léger conçoit pour la façade une mosaïque de 152m2 (Au centre, un médaillon où s’inscrit le visage de la VIERGE).Les autres artistes conviés sont Henri Matisse , Georges Braque, Pierre Bonnard, Germaine Richier et Georges Rouault.