Cette année encore, nos élèves vont avoir la chance de découvrir les secrets du GRAND NORD. En effet, les classes de 6E, 6S et 6M auront la chance de suivre le musher Sébastien DOS SANTOS BORGES lors de l’une de ses expéditions polaires.

Après avoir découvert l’aventurier et sa meute en visionnant le film documentaire Entre Chiens et loups, les élèves vont, chaque semaine, découvrir les étapes de son voyage. Ils auront l’occasion d’échanger avec lui via des mails ou des visioconférences. Des liens avec le programme seront faits dans plusieurs matières.

A son retour, Sébastien DOS SANTOS viendra nous rendre visite avec sa meute de chiens et son équipe afin d’organiser des ateliers pédagogiques avec les élèves. A l’issu de cette journée, une soirée de rencontre et d’échanges sera organisée pour les parents. Les élèves y présenteront également leurs travaux de l’année.

Lundi 23 mai 2022
Quelques élèves de 4L sont intervenus en 6S afin de leur présenter un cours sur les classes grammaticales et les fonctions.
Ils ont ensuite participé à des jeux de société autour de la langue française, toujours encadrés par les 4L.
Merci à Louise GRAND, Léa MORFOISSE et Raphaël PAPES

Conférence avec le musher Sébastien DOS SANTOS

Tout d’abord, nous avons visualisé sur une carte L’Arctique et l’Antarctique. Nous savons désormais que la banquise est constituée d’eau salée alors que la glace est constituée d’eau douce.

Ensuite, Sébastien nous a appris que les Inuits avaient des caractéristiques physiques qui leur permettaient de résister au froid (par exemple un petit nez). D’ailleurs, la première fois qu’ils ont vu des Européens, ils nous ont appelés « Les longs Nez ».

Lors de cette rencontre, nous avons aussi appris beaucoup de techniques pour ne pas avoir froid dans le Grand Nord.

Nous avons appris que le froid est l’un des plus grands dangers. Il existe trois étapes du froid. Lors de la troisième étape, le système nerveux est touché et cela entraine une mort rapide.

Tout d’abord, il faut superposer différents gants :

  • Les mitaines avec une poche sur le poignet pour pouvoir mettre une chaufferette qui permet de réchauffer le sang.( voir dessin)
  • Des gants en cuir
  • Des moufles
  • Des grosses moufles en peaux (de loup, de coyote, de castor, de rennes…) fabriquées par des Inuits ou des Amérindiens

Pour assouplir la peau, les femmes la mâchent.

Si les hommes ou les femmes ne font pas correctement leur tâche (la chasse ou la confection des vêtements), ils sont exclus de la tribu.

Le musher nous a également présenter ses réchauds, indispensables pour chauffer de l’eau. L’eau peut parfois geler en 17 secondes, c’est-à-dire le temps de verser l’eau dans son verre et de le porter à la bouche.

En ce qui concerne les chiens, nous savons désormais pourquoi certains peuvent affronter le froid et d’autres non. Les chiens nordiques ont des « tuyaux » dans le nez en tire-bouchon, ce qui permet de réchauffer l’air avant qu’il n’arrive dans les poumons. (voir dessin).

La classe de 6ème S

Les deux dernières années solaires ont été difficiles pour les élèves.

Nous avons décidé, cette année, de leur permettre de s’évader en partant sur les traces des aventuriers du Grand Nord.

Ainsi, cinq classes du Collège Saint Jean Bosco (6S, 6E, 6M , 5S et 5L) suivront l’expédition du musher Sébastien DOS SANTOS

Après avoir découvert l’aventurier et sa meute en visionnant le film documentaire Entre Chiens et loups, les élèves vont, chaque semaine, découvrir les étapes de son voyage. Ils auront l’occasion d’échanger avec lui via des mails ou des visioconférences. Des liens avec le programme seront faits dans plusieurs matières.

A son retour, Sébastien DOS SANTOS viendra nous rendre visite avec sa meute de chiens et son équipe afin d’organiser des ateliers pédagogiques avec les élèves. La rencontre aura lieu le vendredi 8 avril 2022. A l’issue de cette journée, une soirée de rencontre et d’échanges sera organisée pour les parents. Les élèves y présenteront également leurs travaux de l’année.

Après une année sans compétition, mercredi 12 janvier 2022, les élèves des classes ski du collège et du lycée (environ 60 élèves) se sont mobilisés pour faire leur première compétition de ski alpin avec l’association sportive.
Les skieurs se sont affrontés sur deux manches sur la piste du stade de Megève. Les conditions étaient réunies pour que nos élèves brillent (bonne neige et soleil radieux).

Cette compétition était qualificative pour le championnat inter-territoire qui se déroulera mercredi 26 janvier. Au total, 40 de nos élèves seront au rendez-vous pour tenter de se qualifier pour les championnats de France !

Semaine de stage d’anglais

Ce stage d’anglais proposé aux élèves volontaires sur 4 matinées de la première semaine des vacances de la Toussaint (de 9h à 12h) a permis à 16 élèves de 6ème à travers des activités ludiques et des supports variés, à l’oral et en groupe principalement, d’apprendre et de réviser l’anglais en s’amusant.

Dans le cadre de l’opération « collégiens en refuge », opération mise en place par le conseil départemental, nous avons fait le choix en EPS de permettre à toutes les classes de 6ème de découvrir un refuge le temps d’une randonnée.
En ce début d’année, cette sortie pédagogique permet également aux élèves et enseignants présents de mieux se connaître. Cela nous procure un instant privilégié de cohésion et de partage.
Enfin, une fois arrivée au refuge des Fonts, nous avons pu déguster une bonne crosiflette.
La sortie a eu lieu mardi 14 septembre 2021. Nous sommes partis des Fardelays, à Sixt pour monter au refuge des Fonts, puis nous sommes redescendus par le même sentier.

Travaux des 6eme S

Dans le cadre de l’étude des textes fondateurs en classe de 6ème, les élèves ont lu 25 Métamorphoses d’Ovide d’Annie COLOGNAT.

Ils ont ensuite présenté des exposés.

En prolongement, ils ont réalisé une planche de BD relatant l’épisode de Dédale et Icare et celui du Minotaure.

A défaut de pouvoir voyager, les 6M et les 6S sont partis, grâce à leur imagination, explorer le GRAND NORD.

Dans le cadre de notre séquence sur les aventuriers, ils ont découvert les récits de Jack London, Paul Emile Victor, Conan Doyle ou encore Nicolas Vanier.
Soit en chien de traineau, soit en ski, soit à pied, ils ont imaginé d’incroyables aventures qu’ils ont relatées dans de fantastiques carnets de voyage.