Dans le cadre de la Semaine des Droits de l’Enfant et des trente ans de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (adoptée le 20 novembre 1989), 3 classes de 6ème ont eu l’occasion de voir ou revoir le film d’animation (2016) « Iqbal, l’enfant qui n’avait jamais peur » (inspiré de l’histoire vraie d’Iqbal Masih, enfant pakistanais devenu esclave, puis porte-parole contre le travail des enfants jusqu’à son assassinat à l’âge 12 ans en 1995 au Pakistan).

Les élèves ont très bien accueilli ce film qui permet d’engager une réflexion et un débat sur le travail des enfants (qui concerne encore 168 millions d’enfants de 5 à 17 ans dans le monde, soit 11 % des enfants) et le rôle joué par l’UNICEF et diverses associations dans la défense des droits de l’enfant.
Bonne fin de semaine,
Anne-France BINDER

En partenariat avec le SDIS 74, le Conseil départemental de la Haute-Savoie a lancé depuis quelques années un dispositif innovant et ambitieux à destination des collégiens en classe de 4e : le « savoir secourir ».

En collaboration avec la Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale et chaque chef d’établissement, cette action en faveur de la jeunesse, de la citoyenneté et de la sécurité a pour but de former au PSC1 (Prévention et Secours Civiques de niveau 1) tous les élèves des classes de 4e des collèges publics et privés.

5 collégiens Jeunes Sapeurs Pompiers de Cluses Scionzier Samoëns et en uniforme devant les autres collégiens ont été mis à l’honneur.

Merci notamment à Didier BARBIER, pompier formateur bénévole.

Pour commémorer le centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918, le collège et lycée Saint Jean Bosco ont accueilli les 15 et 16 octobre 2018 « Paroles de Poilus », projet en partenariat avec la mairie de Cluses.

Il s’agit d’une lecture théâtralisée de lettres que les Poilus, le surnom donné aux soldats français de la Première Guerre mondiale, envoyaient à leurs proches.

Dans la première partie de la représentation, les élèves ont écouté les lectures des lettres des Poilus. Dans une mise en scène simple, le montage est conçu pour une lecture à deux voix : un homme et une femme. L’homme porte la voix de tous les soldats et la femme, celle d’une mère, d’une sœur ou d’une épouse.

Ensuite, les élèves ont à leur tour lu quelques lettres qui les ont marqués.

Après quoi, les 2 acteurs sont intervenus pour leur apprendre les techniques de lecture à haute voix. Les élèves ont alors recommencé leurs lectures à partir des conseils donnés, ils ont été bien surpris par l’efficacité des conseils et des résultats obtenus.

Les intervenants n’ont pas manqué de leur expliquer que ces techniques s’appliquaient pour un exposé ou n’importe quel oral.

Une exposition sur les monuments aux morts de notre région (leurs caractéristiques, leur lecture, leur forme…) conçue par les élèves de 1ères du Lycée général sera bientôt transmise aux archives de la ville de Cluses. Elle sera ensuite diffusée (pour le 11 novembre) dans différents lieux de la ville

Article paru dans le Dauphiné Libéré du 20 octobre 2018