Mars 2023 – activité 2

La Fédération Nature Environnement Haute-Savoie intervient auprès d’élèves de 6ème sur la thématique de la qualité de l’air dans la Vallée de l’Arve, dans le cadre du Plan de Protection de l’Atmosphère.

Lors de cette 2ème activité, les élèves ont fit des recherches sur les sources de pollution de l’activité humaine : il ont déduit que c’est le secteur résidentiel qui émet le plus de polluants avec les composés organiques volatiles.

Février 2023 – intervention n°1

La Fédération Nature Environnement Haute-Savoie intervient auprès d’élèves de 6ème sur la thématique de la qualité de l’air dans la Vallée de l’Arve, dans le cadre du Plan de Protection de l’Atmosphère.

Le projet intègre 4 interventions par classe, pour aborder cette vaste thématique sous divers axes : air & santé, air intérieur / air extérieur, et mobilités douces.

Plusieurs actions ont été menées pour se rappeler cet anniversaire fêté traditionnellement le 22 janvier. C’était le jour de la signature du Traité de l’Elysée signé entre le chancelier allemand Conrad Adenauer et le président français Charles de Gaulle en 1963.

Les élèves des classes de 6e en initiation et des CM2 de l’école Saint Bernadette ont cherché des mots mystères à partir des expressions transparentes en allemand pour trouver un code secret. En récompense, ce code leur a permis d’accéder à une vidéo interactive qui décrivait l’histoire, l’importance et l’impact de ce Traité d’amitié sur la vie des élèves aujourd’hui.

Pour approfondir leurs connaissances sur ce sujet, les classes bilangues et les germanistes de la LV2 du collège ont d’abord découvert la vidéo interactive et ont joué un escape-game avec la thématique de l’histoire et des objectifs du Traité de l’Elysée en salle informatique. Les classes avec plus d’expériences ont joué un jeu basé sur l’entraînement à la compréhension de l’oral. Ensuite, les élèves en groupes ont rédigé et illustré des quiz sur les expressions imagées en allemand. Leurs travaux sont exposés dans les couloirs du collège.

C’était aussi l’occasion de reparler à toutes les classes des programmes d’échange Voltaire et Brigitte Sauzay organisés par l’OFAJ (L’Office franco-allemand pour la Jeunesse). Les élèves de 3e devaient, en fin de séquence sur les métiers, préparer une affiche ou un diaporama présentant les opportunités offertes aux élèves qui apprennent l’allemand et faire des recherches sur ces deux programmes d’échange.

L’année des 60 ans d’amitié n’est pas finie : un spectacle en allemand avec une compagnie de théâtre linguistique Ma langue au chat est prévu pour les élèves germanistes au mois de mars.

Crêpes de Noël (Weihnachtspfannkuchen)

Avant les vacances de Noël, les germanistes des classes bilangues ont cuisiné des crêpes selon une recette en allemand. La bonne odeur du sucre vanillé et de la cannelle a vite créé l’ambiance festive en classe. Et comment dit-on crêpes en allemand ? Pfannkuchen, Eierkuchen, Puffer, Pancake, Crêpe, Palatschinken … toutes ces appellations sont possibles selon les régions.

Crêpes de Noël = Weihnachtspfannkuche

 

Vendredi 9 décembre 2022, les élèves germanistes des classes bilangues (6eL, 5eL, 4eL, 3eL) sont allés à Berne pour découvrir son ambiance de fêtes d’hiver. Le long trajet en bus, en raison de chutes de neige et des embouteillages, n’a pas découragé les jeunes : la joie et la bonne humeur étaient au rendez-vous toute la journée.

La vieille ville, avec ses six kilomètres d’arcades, est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et propose aux visiteurs en hiver trois marchés de Noël. Ses habitants accueillants ont fait découvrir aux élèves le dialecte bernois, Berndeutsch (= Bärndütsch). Hoi zäme ! (= Hallo zusammen !) était leur surprenante façon de saluer les élèves aux stands avec des spécialités bernoises ou des productions artisanales.

Journée racontée par Eugène TAVERNIER 3L

Tout d’abord, le bus s’est arrêté à Bern la capitale de la suisse allemande. Nous étions à l’emplacement du parc des ours de Bern qui étaient en pleine période d’hibernation. Ensuite, nous sommes partis tous ensemble vers la vieille ville en empruntant le pont surplombant l’Aar surnommée la rivière la plus cool du monde. La neige qui tombait rendait le paysage encore plus féerique. Puis, nous nous sommes arrêtés sous une rue à arcades pour composer des petits groupes. J’étais moi-même dans un groupe de quatre personnes composé d’Hamza 6L, Titouan 6L, Gustave 6L et moi-même en 3L. Pour débuter notre découverte de la ville, ne sachant trop ou aller pour trouver les marchés de noël nous décidâmes alors de suivre la rue jusqu’à son embouchure. Sur le chemin, toutes sortes de choses étaient ici ; des maisons colorées, des boutiques souvenirs dans tous les sens, des bancs sculptés, des caves creusées dans la pierre et même une Porsche que nous avions aperçu au même moment. Au bout d’un petit moment, la vue d’une boutique empara la curiosité de Titouan et d’Hamza. Ils voulaient entrer dans une boutique au coin de la rue qui s’appelait « belle maison » On avait à peine traversé la rue que ces deux-là s’étaient déjà rués à l’intérieur. Il y avait de beaux petits gadgets mais la vue des prix ne m’avait pas tellement encouragé à acheter quelque chose. Il y avait par exemple un petit couteau suisse à 9.90 francs suisses ou encore un mug à 11 francs ! Cependant, ça n’avait pas découragé pour autant les deux curieux qui avaient déjà payé. Après, nous avons un peu erré dans la ville jusqu’à que nous trouvions Lya dans ma classe, son frère Elio et deux autres 5L. La différence entre nos deux groupes était qu’eux avaient déjà trouver un marché de noël sur les trois qui se situaient à Bern. A notre grand soulagement ce marché était très petit et ils ne vendaient que du verre et de l’alcool. Nous nous mîmes alors à huit à la recherche du second marché de noël qui se situait d’après ce que nous avaient dit deux passantes pas très loin d’ici. Nous finîmes par le trouver et rien que son nom donnait envie. Il s’appelait Weihnachtsmarkt. Il était immense et rempli de bijoux, de pendentifs, de bracelets, de colliers, de sculptures, d’huiles essentielles qui parfumaient le marché, de nourriture et plein d’autres choses encore. J’étais d’ailleurs venu pour m’acheter des spécialités culinaires de la région. On nous avait offert des petits gâteaux ressemblant à des pains d’épices fourrés avec je ne sais plus quelle merveille. J’avais également acheté un gâteau avec du pain d’épice, de l’amande et d’autres ingrédients que je ne me souviens plus. D’ailleurs, plus tard, je le dégustai dans le bus au retour du voyage et il était succulent. Nous restâmes au marché environ une demie heure le temps que tout le groupe achète ce qui lui plaisait. Ensuite, nous partîmes à la recherche du dernier marché de noël qui était assez loin du point de départ. Sur le chemin, il y avait plein de monuments ; des cathédrales, des églises et même une fédération. Tout était sublime. Après une petite pause visionnage de carte avec le groupe, nous finîmes par le trouver. Il était encore plus gros que le précédent ; d’immenses sapins de noël ornés de grandes boules rouges, des guirlandes à perte de vue et des stands décorés comme il fallait. Tout ce qu’il fallait pour se plonger un maximum dans l’ambiance de noël. Au début, nous voulions acheter des boissons chaudes mais les stands ne vendaient que de la bière à notre grand regret. Nous décidions alors de faire les stands. 2 minutes plus tard, ce fut le coup de foudre ; nous trouvâmes des macarons et des sucres d’orge. On décida alors d’acheter pour ceux qui voulaient des macarons et pour les autres des sucres d’orge. Moi, et deux autres camarades décidâmes de s’orienter vers ces petits gâteaux colorés. On en prit trois chacun pour un total de 20 francs suisses. Ça valait le coup car ils étaient délicieux. Après notre pause dégustation, il était désormais 15h10, il fallait retourner à la tanière des ours pour être présent au point de rendez-vous à 16h étant donné la grande distance qui nous séparait du bus. On prit alors la route et surprise on tomba sur un groupe qui s’était perdu et qui décida ensuite de nous suivre afin d’arriver à bon port. On arriva 15 minutes en avance et décidâmes de faire une photo à côté d’Einstein qui était posé sur un banc à proximité du lieu de rendez-vous. Puis le chauffeur de bus nous fit signe de venir et les autres groupes arrivèrent également. Il était l’heure de partir !
A bientôt Bern !!!

Création et mise en scène d’une saynète en italien : groupe italophone de la classe 6ème Langues.

 

Le 10 février 2022, les élèves germanistes de la 6e LANGUES à la 3e ont assisté à une représentation théâtrale entièrement jouée en allemand.

Les comédiens germanophones de la compagnie de théâtre linguistique “Ma langue au chat”, Valérie, Vanessa et Marc, ont joué trois sketchs humoristiques et interactifs. Les thèmes étaient en lien avec le lexique de la nourriture, le sport, la santé, les parties du corps etc. Le public pouvait ainsi réviser tout en s’amusant et il s’est montré enthousiaste et participatif.

Le spectacle a été suivi des ateliers en groupes permettant aux élèves de s’exprimer, s’entraîner et s’amuser en allemand.

C’était une belle expérience de l’apprentissage par le jeu et l’émotion.

Semaine de stage d’anglais

Ce stage d’anglais proposé aux élèves volontaires sur 4 matinées de la première semaine des vacances de la Toussaint (de 9h à 12h) a permis à 16 élèves de 6ème à travers des activités ludiques et des supports variés, à l’oral et en groupe principalement, d’apprendre et de réviser l’anglais en s’amusant.

Octobre 2021

Les 6L italophones qui sont allés au Festival du Cinéma Italien d’Annecy ce 1er octobre 2021 pour voir des films en avant première :

A Ciambra où le cinéaste s’est introduit dans une communauté tzigane calabraise en VO sous titrée et Gagarine fait en partenariat transalpin par un grand réalisateur italien.

La Région Auvergne Rhône Alpes a financé le déplacement en autocar.

Le temps splendide ce jour-là, nous a permis de pique niquer au bord du lac !

Cette sortie a fait l’objet d’un débat en classe autour des minorités sociales et des valeurs,  différentes d’une communauté à l’autre.

Dans le cadre de l’opération « collégiens en refuge », opération mise en place par le conseil départemental, nous avons fait le choix en EPS de permettre à toutes les classes de 6ème de découvrir un refuge le temps d’une randonnée.
En ce début d’année, cette sortie pédagogique permet également aux élèves et enseignants présents de mieux se connaître. Cela nous procure un instant privilégié de cohésion et de partage.
Enfin, une fois arrivée au refuge des Fonts, nous avons pu déguster une bonne crosiflette.
La sortie a eu lieu mardi 14 septembre 2021. Nous sommes partis des Fardelays, à Sixt pour monter au refuge des Fonts, puis nous sommes redescendus par le même sentier.